mercredi 20 août 2014

51. CFA : Cendrillon (1950)

♠ ♣

SYNOPSIS Cendrillon, servante de sa marâtre et de ses demi-soeurs reçoit un jour la visite de sa marraine fée qui la pare d'une robe de princesse à l'occasion d'une reception donnée par le prince. N'ayant que la permission de minuit, elle s'enfuit et perd une pantoufle de verre. Le prince tombé amoureux tentera de la retrouver grâce à cette pantoufle oubliée, trop petite pour un pied ordinaire.


Cendrillon est le 16e long-métrage d'animation des studios Disney et s'inspire de la version de Charles Perrault de 1697. Ce film est sorti en France le 1er décembre 1950 et marque le retour de Disney en une période faste, et lui donne un statut de Classique Disney. Il ressemble dans ses dessins et sa présentation, sa musique au premier film d'animation, que j'ai d'ailleurs regardé pour la première entrée du challenge, Blanche-Neige et les sept nains. Ce film a gagné le prix spécial de la Mostra de Venise de 1950, l'Ours d'or du film musical et le prix de l'Audience Poll au festival de Berlin en 1951 puis en 1999 le Young Artist Awards.

Lucifer est un monstre, Lucifer est méchant...

SPOILERS J'aime beaucoup ce début, la lecture d'un conte dans lequel on se retrouve plongé est qui est une mise en place classique et tant apprécié par beaucoup. J'aime le fait que Cendrillon parle toute seule et aime tant les animaux. Moi aussi je veux que des souris se chargent de ma garde-robe ! Ce conte n'est pas du tout cliché : Cendrillon est belle, douce, gentille, chante bien, et ses sœurs, Javotte et Anastasie sont tout l'inverse, le roi dit lui-même qu'elles sont des guenons, et d'un sadisme sans limite, comme lorsqu'elles déchirent la robe de cette pauvre esclavagée. Le roi est complétement fou et irait très bien avec la marâtre, tyran en son domaine. Je veux une Marraine la Bonne Fée comme Cendrillon ! Et pas uniquement pour la superbe robe, les pantoufles de verre et le prince. Quoiqu'il en soit, tout est bien qui fini bien pour la jolie Cendrillon.

Personnages : Mon petit chouchou est... Gustav la souris. Oui... J'aime bien cette petite bouboule qui réagit au quart de tour, enchaine les bêtises et est gourmand en tous points.

Chanson : Bibbidi-Bobbidi-Boo - La Marraine, alias la chanson que personne ne peut chanter. Extrait choisi : Salagadou la menchika bou la Bibbidi Bobbidi Boo. Mélangez tout ça et vous aurez quoi ? Bibbidi Bobbidi Boo. Voilà quoi...

Scène : J'aime beaucoup la scène où les souris créent la robe de Cendrillon.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...