mardi 12 août 2014

45. CFA : Blanche-Neige et les sept nains (1937)

♠ ♣

SYNOPSIS Blanche Neige est une princesse d'une très grande beauté, ce qui rend jalouse sa belle-mère. Celle-ci demande quotidiennement à son miroir magique de lui dire qu'elle est la plus belle ; mais un jour, le miroir affirme que la plus belle femme du royaume est Blanche Neige. La reine décide alors de la tuer mais le garde chargé de cette tâche ne trouve pas le courage et abandonne Blanche Neige dans la forêt. Perdue, à bout de force, elle échoue dans une maison où habitent sept nains.


Blanche-Neige et les sept nains est le premier long métrage d'animation produit par les studios Disney, adapté d'un conte de Grimm publié en 1812 et dans les salles sombres dès le 6 mai 1938 en France. Budget record pour l'époque, il s'agit du premier film technicolor, une révolution pour le septième art. Ce n'est pas rien que ce film a reçu deux oscars et un prix à la mostra de Venise !

C'est l'histoire de trois nains qui vont à la mine...

SPOILERS Tout d'abord, j'avais oublié que le film commençait in medias res, que Blanche-Neige avait déjà un certain âge et non pas qu'elle était une petite fille... C'est un personnage que je trouve assez niais, et oui, c'est comme ça... J'aime beaucoup le passage de la fuite dans la forêt avec son lot d'hallucination et je dois également avouer que je rêve que tous les animaux des alentours viennent m'aider à ranger et nettoyer la maison ! Les images peuvent paraître ternes, les couleurs pas spécialement poussées, le tout un peu vieilli, mais on n'oublie pas que ce film a 77 ans. Ah et puis, lorsque j'étais enfant, j'avais le miroir magique, si, si, je vous l'assure ! Et puis, il faut bien avouer que la scène de transformation de la sorcière reste d'anthologie, et la pomme donne envie, le prince, un peu moins... Et j'aime beaucoup le texte à la fin, rappelant les films muets des mêmes années. Un plus très appréciés.

Personnages : Simplet. Tout simplement parce qu'il est adorable, qu'il a des comportements d'enfants et qu'il apprécie les choses simples et ses gags (le savon par exemple) ! Juste derrière, nous retrouvons Grincheux. Et puis la grande Méchante ! Décrite comme un mélange de Lady Macbeth et du Grand méchant loup avec une beauté froide et hautaine.

Chanson : Heigh-oh, des nains, la chanson qui reste dans la tête durant des lustres !

Scène : La découverte de la maison propre par les nains.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...