vendredi 28 février 2014

15. Les vacances.


Venez, on quitte tout et on va chercher Totoro dans la forêt... L'université, dans sa grande générosité nous a laissé une semaine de vacances. Oui oui, vacances. AH ! La bonne blague !

Je vous raconterai mon problème d'inondation dans un autre article, lorsque l'assurance nous aura (enfin !) remboursés, quoiqu'il en soit, je dois mettre l'intégralité de ma chambre en boite, sauf que je dois tout de même garder mon bureau ou encore ma bibliothèque tels quels étant donné que je suis toujours en train de les utiliser. Les problèmes d'humidité me donnent un asthme plus prononcé qu'à l'habitude. Malheureusement, étant donné que j'ai de la fièvre et des douleurs depuis mardi, j'ai l'impression que mes cartons des 4kgs en font 25 et je décède régulièrement comme un cachalot échoué sur mon matelas, grelottant malgré mes pulls et la couette.

Mais ce n'est pas tout, mes médicaments anti-grippaux sont en non-adéquation avec mon traitement cortisone-codéine ce qui m'empêche d'avoir une réflexion ordonnée. Tout simplement une réflexion en fait. J'ai l'impression d'être totalement stone et de marcher sur du coton... Je n'arrive pas à me fixer sur une chose, je vais d'un côté à l'autre, passe du coq à l'âne. Manque de tourner de l’œil,... mais je continue, jusqu'à ce que ma mère hurle de m'asseoir et de ne plus rien faire.

Sauf que : j'ai un contrôle de latin sur l'intégralité de la grammaire et du vocabulaire lundi, une dissertation en littérature du XVIème et un exposé sur le doute privé du Dieu trompeur dans le discours de la méthode en littérature de l'âge classique pour mardi et tout un tas d'autres choses...

De plus, C. arrive demain matin et reste jusqu'à mardi justement, bien que nous soyons ensemble, nous nous voyons une fois tous les trois mois approximativement, juste quelques jours. Vive les relations à distance... Et là, ça tombe vraiment mal. Nous sommes censés aller au Muséum d'histoire naturelle demain et à l'exposition Pixar dimanche, mon week-end révision tombe à l'eau. De plus, j'espère que je ne suis plus contagieuse parce que sinon, étant un garçon comme les autres, je l'entendrais se plaindre durant des heures... Le pire c'est qu'on ne va pas pouvoir être vraiment tous les deux en ce début de semaine, mes cours me prenant toute la journée...

Conclusion, j'ai beau être en vacances, je ne le sens pas comme ça. Peut-être parce que je suis malade, et que j'ai plein de choses à faire. Parce que mes médicaments me rendent lente et mal-assurée. Peut-être parce que nous avons beaucoup trop de choses à faire pour un semestre de 3 mois et une semaine (avant, on appelait ça un trimestre, mais bon, l'université vous savez...). Je sais pertinemment que lundi je n'aurais qu'un objectif, être en semaine de révision fin mars.

Vous avez assisté à mon coup de gueule du moment (que j'ai écris très lentement, Oh ! Un papillon!) Je posterai bientôt quelque chose de plus joyeux n'ayez craintes. Ah, et au fait... Bon 57ème anniversaire Gaston Lagaffe.

Update : Mon aspirateur est cassé, oui, il a décidé de recracher tout ce qu'il aspire, j'ai vérifié le sac, il est quasiment vide. Je me suis donc, de nouveau, retrouvée à faire une grosse crise d'asthme. Ce n'est que la troisième cette semaine, tout va bien. *ironie*

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...