dimanche 23 novembre 2014

90. ECRITS : Le Silence.

Comme je vous l'ai déjà dis, je fais des études d'écriture. Nous avons eu au début du mois notre toute première masterclass avec Daniel Maximin. Il nous a donné comme devoir d'écrire un poème (en vers ou en prose) sur le silence en utilisant un canevas particulier, des débuts de phrases imposées (indiquée en italiques, 15 différentes, à choisir). Je suis restée plusieurs semaines sans savoir quoi écrire et pour finalement proposer un texte qui me déçoit un peu. Je n'ai rien posté de mois depuis des années, mis à part quelques RP parfois... Enfin... Le voici :


Le silence

Le Silence n’est jamais seul, il est environné de mots très silencieux : Assez, Pourquoi, Pardon, Je t’aime,…
Et tant d’autre qui, de peur d’être brisés se taisent et restent suspendus dans le vide. Portés par le néant, ils pourraient crier mais personne ne les entendraient. Silence reste bouche bée de tous ces mots si silencieusement parlants.

Silence n’est pas aveugle, il est en retrait et observe doucement ce qui l’entoure. Il reste attentif à chaque détail. Il étudie, considère, toise parfois. Silence fait ses jugements, doucement. Il se rit de ce qu’il voit ou en reste admiratif. Chaque particule du Tout est ainsi contemplée.

Silence ne dort pas, il se soustrait à toutes contraintes et parcourt la nuit. Il s’accroche furtivement à chaque passant, à chaque feuille portée par la brise. Il veille l’orphelin, emprisonne la femme et aide l’artiste.

Silence traverse le monde, et les années, frappe à la porte de tous, à différents instants. Réconfortant de sa douce torpeur, il peut également se réclamer de la douleur, froide et cinglante. Silence assiste parfois impuissant aux événements, propose de courts Nirvanas ou de longues Géhennes.

Silence offre plusieurs vies. Au fil du temps, il se transforme, évolue, se mue en rêves et solitaires pensées. Au fil des saisons, Silence est changeant. Triste ou joyeux, médisant ou envouté. Il s’adonne à la passion, déchaine les folies, nourrit les chimères, pardonne les erreurs, oublie les offenses.

Silence compose et décompose, ajoute et soustrait, écoute et dénonce. C’est un mirage ou un point d’ancrage, érigé dans une mer déchainée sans se rompre. Silence est calme mais peut être intimidant, il peut effrayer. Silence est paradoxe, souvent détesté, parfois encensé.

Silence n’annonce pas sa fin. Il se brise comme il est arrivé, en une seconde le voilà anéanti. Les voix ne se taisent plus. Elles hurlent, se déchainent, se rient de Silence meurtri. Il est chassé par les rires, pleurs, envies, baisers, mots. Silence se cache et disparaît, patient. Il sait qu’il saura renaître.

code Grey WIND.
image TUMBLR

mardi 11 novembre 2014

89. BILAN : les films du mois d'octobre.

Petit mois (et novembre sera pire), avec seulement dix films vus. Beaucoup d'adaptations, uniquement au cinéma (et je ne compte pas les films à la télé où je n'ai pas tenu 15 minutes avant de m'endormir). Certes peu de films, mais de très jolies découvertes avec Gone Girl et Le Juge !

Rappel du barème :

- génial, à ne pas rater.
- bien, à voir.
- pas terrible, passable.
- nul, à oublier.


Dracula Untold
1 octobre 2014 ✣ Gary Shore ✣ américain ✣ fantastique ✣ 1H32 ✣ Vu au cinéma ✣ VF ✣

AVIS Pour ce film, j'ai hésité à lui mettre une note plus haute mais il y avait un petit quelque chose qui ne fonctionnait pas trop. Les effets spéciaux m'ont plu, les acteurs étaient plutôt convaincants, j'ai bien aimé l'histoire, ça changeait de d'habitude, mais ça reste mignonnet. Il y en avait trop. La romantique en moi a beaucoup apprécié certains détails, la fin laisse présager une suite... Je n'arrive pas à me décider sur ce film, mais il reste un bon souvenir. De même, voir enfin Luke Evans en premier rôle fait chaud au cœur, c'est un bon acteur qui n'a pas été reconnu à sa juste valeur au fil du temps.


La Belle et la Bête
21 octobre 1992 ✣ Gary Trousdale, Kirk Wise ✣ américain ✣ animation ✣ 1H27 ✣ Vu au cinéma ✣ VF ✣

Je vous ai déjà parlé plus longuement de ce film d'animation dans un des CFA , et je vous avais dit que je l'adorais. Je pourrais le regarder plusieurs fois d'affilé que ça ne me lasserait pas. Comme je vous disais : je continue de trouver le prince beaucoup plus réussi en tant que Bête... Le personnage de Gaston me fait toujours autant rire. Les objets sont très attachants, et on rêverait d'avoir un service à thé tel que celui-ci, par exemple... Le fait est que même si l'on ne prend que les chansons, je les chanterais toutes. Je les aime énormément. Un très très gros coup de cœur, un classique, à voir !



Lou ! Journal infime.
8 octobre 2014 ✣ Julien Neel ✣ français ✣ Comédie ✣ 1H44 ✣ Vu au cinéma ✣ VF ✣

AVIS Je suis extrêmement partagée. J'ai tout de même choisi la note la plus basse entre mes deux hésitations car, même si je m'attendais à quelque chose de drôle et de très enfantin, même si j'ai ri et qu'on a eu l'impression de retourner dans nos jeunes années, il manquait quelque chose à ce film. La mère est exceptionnelle, Lou est très choupi, j'ai mis un temps fou à reconnaitre le monsieur de Bref (c'est les cheveux, je ne vois que ça...). Le film reste tendre, et la bande originale est vraiment agréable. C'est niais, c'est enfantin, mais entre copines, ça passe totalement et l'on fini par passer un bon moment.



Equalizer
1 octobre 2014 ✣ Antoine Fuqua ✣ américain ✣ thriller ✣ 2H12 ✣ Vu au cinéma ✣ VF ✣

AVIS Lorsque Monsieur Brico tue en deux temps trois mouvements. Je vous ai déjà parlé de mon amour pour tout ce qui fait panpan, boom, crac, aaaah, vlan. Nous sommes en plein dedans avec ce film ! J'ai beaucoup aimé regarder cette démonstration à peine crédible de capacités hors du commun. Denzel Washington reste d'un calme olympien alors qu'il démonte un à un chacun de ses opposants. Le choix de reprendre la violence m'a beaucoup plus, voir le avant-après, les références aux livres. Je dois avouer que c'est extrêmement jubilatoire de voir autant de violence à l'écran lorsque l'on est dans l'état d'énervement dans lequel j'étais en allant le voir, espérant me changer les idées. Et bien ça marche !


Le labyrinthe
15 octobre 2014 ✣ Wes Ball ✣ américain ✣ Science fiction ✣ 1h54 ✣ Vu au cinéma ✣ VF ✣

AVIS Depuis le temps que je veux lire la saga The Maze Runner, voilà, il a eu le temps de sortir au cinéma avant que je ne l'achète. Law et Nounours l'ont lu, l'une a énormément aimé, l'autre ne l'a pas trouvé assez exploité. L'une a beaucoup aimé le film, l'autre s'est énervé du manque de fidélité. Et bien moi... J'ai bien aimé. N'ayant pas une connaissance précise de l'univers, je me suis laissée portée par celui qu'ils nous présenter. Voir Dylan O'Brien sur grand écran a été un bonheur ! J'espère l'y revoir bientôt.




Gone Girl
8 octobre 2014 ✣ David Fincher ✣ américain ✣ thriller ✣ 2h29 ✣ Vu au cinéma ✣ VF ✣

AVIS Mon très gros coup de cœur du mois ! J'ai adoré ce film même s'il m'a parfois éprouvé. Ça fait un bon moment que je me dis qu'il faut que je lise l'ebook, mais comme toujours, je n'en ai pas eu le temps. Et même si j'étais persuadée du twist, j'ai vraiment été absorbée par ce film, le talent des acteurs est frappant. Ben Affleck est poignant et que dire de Rosamund Pike ! Une grande actrice. J'adore Fincher, c'est l'un des réalisateur qui ne me déçoit jamais. Je n'ai pas vu la longueur de ce film (et pourtant), et même si j'ai eu mal durant certaines scènes, le tout passe extrêmement bien. Tant du point de vue esthétique que narratif, c'est une grande réussite.


Samba
15 octobre 2014 ✣ Eric Toledano et Olivier Nakache ✣ français ✣ comédie dramatique ✣ 1h58 ✣ Vu ? ✣ VF/O ✣

AVIS J'ai beaucoup aimé ce film, il est drôle, touchant, attendrissant, parle de sujets difficiles et fait réfléchir. Par exemple, je sais à quoi servent les papiers de Nounours depuis qu'ils ont disparus. Je me suis retrouvée à me dire qu'Omar Sy devait vraiment souffrir vocalement pour reprendre un accent. Quoiqu'il en soit, c'est un beau film, qui traite de sujets graves tout en nous faisant rire. L'ironie palpable et des retournements étonnants (malgré leur simplicité) rajoutent un plus non négligeable. Ce n'est pas larmoyant, ce n'est pas too much. Un très bon moment.


Le juge
22 octobre 2014 ✣ David Dobkin ✣ américain ✣ drame ✣ 2h21 ✣ Vu au cinéma ✣ VF ✣

AVIS Mon deuxième gros coup de cœur du mois et je tombe avec étonnement sur les notes : 2,7/5 sur Allociné, 47% sur Rotten Tomatoes. Bon. Pourquoi est-ce que j'ai aimé ce film ? Il porte vraiment bien sa catégorisation en tant que drame, toute la partie cancer est extrêmement prenante et touche vraiment. La bande originale est belle, les acteurs sont bons, Robert Downey Jr. est fidèle à lui-même, juste, drôle, sexy, talentueux. Le gros problème (mis à part quelques facilités scénaristiques) est que le personnage principal du Juge soit un avocat. Robert Duvall nous présente une performance remarquable, même si son personnage peut-être exaspérant. Et après une petite frayeur (Leighton Meester), le film reste un excellent moment et un grand film.


TMNT : Les tortues ninjas (Ninja turtles)
15 octobre 2014 ✣ Jonathan Liebesman ✣ américain ✣ action ✣ 1h42 ✣ Vu au cinéma ✣ VF ✣

AVIS TMNT m'a mise en colère. J'ai mis que c'était un bon film parce que j'ai passé un assez bon moment mais je suis très en colère de ce qu'ils ont fait à Michelangelo qui est, vous l'aurez deviné, ma tortue préférée. Là, il n'était pas drôle, il était lourd, répétitif et souvent vulgaire. Un adolescent obsédé dans le corps d'une tortue d'1m80. Deux Kawabonga à tout casser, pas une musique... Bon, les scènes d'action sont sympas, le collègue journaliste est sympathique, le méchant se bat bien. Les tortues sont tout de même bien faites, il y a de beaux sentiments à la fin. On aime pour le côté blockbuster, on oublie qu'il s'agit d'une adaptation et tout roule.


The Giver
29 octobre 2014 ✣ Phillip Noyce ✣ américain ✣ science fiction ✣ 1h37 ✣ Vu au cinéma ✣ VF ✣

AVIS Le film m'a donné envie de lire la saga. Et pourtant, il est un peu trop simple, l'affiche me fait penser aux Âmes vagabondes, la fin est bâclée, les acteurs peuvent se montrer peu crédible malgré un casting de rêve (Meryl Streep, déesse s'il en est, en tête, parfaite comme à son habitude). Cependant, j'ai beaucoup apprécié la dichotomie noir et blanc VS couleur (avouons que cet esthétique est superbe), la dénonciation d'une égalité feinte, les personnages des nourriciers,... Un film divertissant qui mériterait une fin bien plus travaillée et moins expéditive.


lundi 3 novembre 2014

88. C'est lundi, que lisez-vous ? (7)


C'est lundi, que lisez-vous ?

« C'est lundi, que lisez-vous » est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday What are you reading? par One Person’s Journey Through a World of Books. Il a été repris par Galleane qui centralise les liens. Il faut répondre à trois questions :
1 – Qu’ai-je lu la semaine dernière ?
2 – Que suis-je en train de lire en ce moment ?
3 – Que vais-je lire ensuite ?

✣ Qu’ai-je lu la semaine dernière ?


J'ai lu deux nouveaux tomes de Totally Captivated hier entre deux siestes. C'est mignonnet, mais j'étais trop fatiguée pour les continuer. Étant donner que je vais devoir les rendre bientôt, je continuerai de les lire en priorité lorsque je suis à la maison.

✣ Que suis-je en train de lire en ce moment ?


Je continue d'avancer doucement mais surement dans L'assassin Royal (tome 2) et je ne desespère pas de le finir avant Noël (oh, ironie) et j'ai lu le chapitre 9 de 50 nuances de Grey avant de... m'endormir...

✣ Que vais-je lire ensuite ?


Ça ne change pas ! Finir la collection de Yaoi, le prochain tome de l'Assassin Royal et Fangirl ! Pour la semaine prochaine, je ne pense pas que mon avancement de lecture sera au rendez-vous car j'ai une semaine extrêmement chargée. On verra !

dimanche 2 novembre 2014

87. SPECTACLE : An evening with Judy

Dans le cadre de mon cursus universitaire, j'ai reçu une invitation pour An evening with Judy, le vendredi 10 octobre au soir. J'étais ravie : j'aime le théâtre, j'aime Judy Garland, j'aime tout simplement les sorties culturelles...

L'annonce du spectacle An evening with Judy de Raimund Hoghe en vidéo

Ce spectacle est « chorégraphié » par Raimund Hoghe, danseur, chorégraphe et metteur en scène allemand plus connu pour sa malformation du dos (il est bossu), et son travail avec Pina Bausch. On y entend chansons, extraits de films et interviews de Judy Garland. On traverse sa vie, ses personnages à travers ce petit homme. Nos oreilles sont ravies... Pour ce qui est du reste, certains diront que c'est minimaliste, d'autres vous diront que c'est conceptuel. Tant de détours pour dire que l'on s'ennuie magistralement.

Si je n'avais pas eu mon voisin, je n'aurai pas pu tenir ces nombreux moments où j'ai ri, le plus discrètement possible, tant je n'arrivais pas à trouver l'intérêt de cette œuvre. C'est long, auto-centré, sans véritable apport théâtral ou critique. Je n'arrive pas à considérer ce que j'ai vu comme ayant été chorégraphié, malgré les moments démontrant une certaine précision. Enfin...

Il y a tout de même un aspect visuel qui n'est pas a jeter dans cette représentation : ce sont les interventions du jeune danseur asiatique dont j'ai perdu le nom. Ses venues étaient vivantes, prenantes, en rupture avec la léthargie dans laquelle nous plongeait le metteur en scène. Ce jeune homme bouge très bien et son aisance est remarquable.

Je me rends compte que mes propos peuvent paraître violents, mais c'est ce que j'ai ressenti. Paradoxalement, j'ai tout de même passé une très bonne soirée, la bande-audio qui défilait été merveilleusement bien choisie, et les discussions avec certains camarades de classe par la suite ont été de bons moments que je souhaite vivre de nouveau après d'autres représentations.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...