dimanche 15 février 2015

128. CHRONIQUE : Le monde de Charlie



PAS RACCORD / LE MONDE DE CHARLIE
Stephen Chboski, The Perks of being a Wallflower, 1999
Jeunesse.
ebook, Langue française



Au lycée,où il vient d'entrer, on trouve Charlie bizarre. Trop sensible, pas "raccord". Pour son prof de Lettres, c'est sans doute un prodige ; pour les autres c'est juste un "freak". En attendant, il reste en marge, jusqu'au jour où deux terminales, Patrick et la jolie Sam, le prennent sous leur aile. La musique, le sexe, les fêtes : le voilà entré dans la danse...et tout s'accélère.

Avis

Depuis la promotion du film, j'avais envie de lire Le monde de Charlie. J'en entendais parler, je lisais des commentaires sur les différents blogs que je suivais. Et puis, même Caroline's library lui a mis un 20 ! Et je n'avais pas pu aller le voir car les cinémas à proximité ne le diffusaient pas. Et puis ça m'était passé. Je l'avais offert à l'une de mes amis pour son anniversaire, elle avait aimé. Puis le projet d'une lecture commune avec Twenty Yon a vu le jour, j'ai donc pris ma tablette et j'ai commencé la lecture de ce roman événement.

Pour être sûr de le finir à temps, je l'ai entamé très tôt et finalement je l'ai terminé près d'un mois avant la deadline. Je m'attendais à quelque chose de génial, à un livre transcendant mais en fait, non, je n'ai pas été transportée. Il faut savoir que je ne suis pas fan du genre épistolaire mais étant donné que c'est à sens unique mon cerveau a fini par assimiler ça à un journal intime. Le langage est simple, enfantin, et par conséquent, très facile à lire.

On a envie de savoir ce qu'il se passe ensuite. Une myriade de thèmes sont abordés : la violence, les abus sexuels, l'avortement, les drogues, l'amour. Voilà le problème, ils ne sont qu'abordés, on ne les traite pas vraiment, on les effleure. Il nous apporte des débuts de réponses sans pour autant nous satisfaire par la résolution des problèmes rencontrés.

Parlons des personnages : j'ai trouvé Charlie idiot. J'ai, pendant un moment, pensé qu'il était peut-être un autiste asperger (pour sa capacité littéraire et ses propos sur les œuvres), mais en fait, ses réactions décalées sont censées s'expliquer dans la toute dernière lettre. Je ne parle pas du fait d'être spectateur de sa vie en règle générale, mais on ne peut pas assister à certaines scènes et rester de marbre, ne pas réagir. Quelque soit l'âge de la personne. Néanmoins, je me suis reconnue dans sa timidité, sa rêverie et sa vision platonique de l'Amour mais là encore, il présente des réactions étranges. On reconnaît bien le « pas raccord » énoncée dans le premier titre. Il n'a pas réussi à me toucher. J'avais envie de lui dire de se secouer un peu et d'arrêter d'être aussi passif et... Conciliant ? Non, ce n'est même pas le bon terme... J'ai eu l'impression de lire un sixième plus qu'un lycéen.

Sam et Patrick présentent davantage d'intérêt : ce dernier est d'ailleurs le personnage que j'ai préféré. Malheureusement il était un peu cliché, enfin, principalement la relation qu'il a entretenu. Elle m'a fait de la peine... J'ai apprécié le professeur de littérature, quelqu'un qui accepte de se donner bien plus de travail pour libérer la parole et nourrir l'esprit d'un de ses élèves, c'est beau. J'ai apprécié voir la sœur de Charlie mûrir et j'aurai aimé en savoir beaucoup plus sur la mort qui a déclenché l'écriture des lettres. Tout comme j'aurais aimé voir la fin se développer d'avantage. Est-ce que tous les personnages se doivent d'avoir une vie affreuse pour être intéressants ?

En conclusion de cette chronique entièrement sans spoiler, j'ai apprécié la découverte du roman et sa lecture sans pour autant y trouver un grand plaisir. Je n'ai pas adhéré au personnage de Charlie ce qui m'a déstabilisée. Je vous en conseille quand même la lecture parce qu'elle est fluide et rapide. Si vous êtes sensible (bien que je le sois), ou encore que vous aimez parler de plein de choses, ce livre est fait pour vous. Et mention spéciale aux multiples références du Rocky Horror Show !

4 commentaires:

  1. Oh merci pour le lien vers mon blog :D En effet, j'ai fait de cette lecture un réel coup de coeur. Contrairement à toi, Charlie m'a touché tout de suite. Sa façon d'être, sa façon de penser... Il est fragile et je me devais de l'apprécier!

    Je suis contente que cette lecture t'ait tout de même plu un peu :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup ton blog en même temps ^^

      Oui, j'avais lu ça et j'avais vraiment espéré être autant touchée. Ça n'a malheureusement pas été le cas. Je ne parle pas de ses pleurs à répétitions car je fais parti de ces personnes, mais bon...

      Oui, je lui ai tout de même mis 15 sur Livraddict :P

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Mince alors ! Je me demande où j'ai bloqué :s

      Supprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...